Projet en cours

Livres au miroir

Livres au miroir

L’exposition sera réalisée dans la grande galerie de la Bibliothèque Mazarine de Paris

Elle sera soutenue par les sociétés Wendel Participations et Wendel
Automne 2019 / Printemps 2020

Marguerite de Merode est une artiste photographe, engagée dans la réalisation de l’exposition « Livres au miroir » à la Bibliothèque Mazarine de Paris, soutenue par son directeur Yann Sordet, avec le financement des groupes Wendel Participations et Wendel.

Accueillie dans la grande galerie de la bibliothèque Mazarine, l’exposition « Livres au miroir » présentera, vers l’automne 2019 ou printemps 2020 les œuvres que l’artiste consacrera à 25 protagonistes du monde culturel et scientifique francophone.

L’artiste demande à chacun d’eux de désigner le livre fondamental (roman, essai, récit ou nouvelle) qui a changé leurs existences, accompagné d’un court texte justifiant leur choix (400 mots maximum). Pour chaque personnalité sollicitée, l’exposition associe ce texte-témoignage à deux photographies prise par Marguerite de Merode d’un exemplaire de l’œuvre citée.

L’exposition Livres au miroir constitue le second chapitre d’un projet qui s’est ouvert en novembre 2017 avec l’exposition Libri allo specchio, accueillie par la bibliothèque Angelica de Rome, et qui réunissait 25 figures du monde culturel italien.

La liste des personnalités sollicitées à été établie en tenant compte de leur qualité, leur représentativité ou l’originalité de leur contribution à la création et à la recherche francophone.

..informations supplémentaires.. 

 

English version

Libri allo specchio

Exposition réalisée dans le salon vanvitellient de la Biblioteca Angelica de Rome: novembre 2017

Dans ce travail, l’artiste s’inspire à la recherche de l’artiste Française Sophie Calle. Ses travaux de nature conceptuelle et non pas figurative, se composent de trois parties réunies pour mettre en forme la trame des relations qui se produisent entre le livre, le lecteur et l’artiste qui traduit dans ses images les concepts exprimés par le texte. Pour le dire avec les mots de Roland Barthes, Marguerite de Merode recherche le punctum, l’âme du livre possédé, dont le lecteur s’est approprié: un mot, un signe, une écriture, un pli. Les images constituent un dispositif qui permet au texte écrit de devenir une œuvre grâce à l’intervention de l’artiste qui en interprète visuellement la pensée, dans le but de créer une relation non pas directe mais filtrée, en créant cette tension entre parole et image qui permet d’entrer dans l’ « espace du savoir » esquissé par Michel Foucault. Les œuvres de Marguerite de Merode se situent à la frontière entre les mots et les choses, où elle exprime leur force dans l’acte de les assembler pour leur insuffler un sens nouveau, capable de pénétrer dans l’intimité du lecteur et d’en transporter l’esprit dans l’œuvre d’art.

Ludovico Pratesi (Commissaire de l’exposition)


English version


Personnalités qui ont accepté de participer au projet:

Personalities who accepted to be involved with the project:

 

Portraits sur commande

      Portraits littéraires sur commande

J’ai lancé le premier service au monde de « portraits littéraires » sur commande pour donner la possibilité, à qui le voudra, de faire réaliser une œuvre qui sera le reflet de sa personnalité.

Dans le passé, des artistes ont réalisé des portraits de personnages peints ou sculptés qui voulaient, par leur image, souligner leur statut social. Ils se faisaient représenter portant des vêtements précieux, des bijoux, dans un environnement riche pour démontrer leur prestige. Je propose d’effectuer un portrait unique et personnel mais sans l’image de la personne, uniquement à travers le choix de son livre préféré. Ce sera en fait un portrait unique qui reflètera parfaitement la personnalité de qui voudra le commander car, quand vous demandez à quelqu’un de justifier son choix de lecture, le discours se fait vraiment intime.

Info

 


 

Literary portrait on commission

I am launching the world’s first on-demand ‘literary portraits’ service, giving the chance, to those who wish so, to commission an artwork that will reflect their personality.

In the past, those who commissioned artists to create portraits or sculptures of themselves had done it as a way to broadcast their social status through their image. They would pose in a luxurious setting wearing precious garments and jewellery as a way to demonstrate their prestige.

I’m proposing to realise a portrait that would be personal and unique, without using the person’s image, but rather through their choice of a favourite book.

This will become a unique portrait that will perfectly reflect the personality of the subject because, when one is asked to explain their reading choice, the conversation becomes personal and intimate in a heartbeat.

Info